Les Fantômes d’Alain Resnais revisitent le cénotaphe de Jean Anouilh

Alain Resnais, de l’avant-garde expérimentale à l’opérette et au théâtre populaire  

La sortie d’un nouveau film d’Alain Resnais est toujours un événement considérable. Resnais a d’abord été un documentariste, auteur de courts métrages très estimés : Nuit et Brouillard (1956) reste un film légitime sur les camps de concentration nazis. Mais en 1959, son premier long métrage, Hiroshima mon amour (drames passionnels + seconde guerre mondiale + bombe atomique sur un scénario de Marguerite Duras) l’imposait comme un des nouveaux cinéastes les plus en vue. Il devenait un compagnon de route de la Nouvelle Vague avec une particularité : alors que Truffaut, Godard, Chabrol étaient considérés comme des cinéastes « modernes » mais politiquement « de droite », Resnais devenait aussi le grand cinéaste-artiste revendiqué par « la gauche ». Après Duras, Resnais fait appel à d’autres écrivains actifs dans la création littéraire « d’avant-garde »,  comme Alain Robbe-Grillet (L’Année dernière à Marienbad), Jean Cayrol (Muriel) ou David Mercer (Providence).

Le cinéma dit d’avant-garde n’a aucune « visibilité médiatique », or Alain Resnais est le seul cinéaste français avant-gardiste a avoir une bonne diffusion. Son statut si particulier est lié à sa fréquentation des scénaristes-écrivains et à son sens de la mise en scène : par sa maîtrise visuelle et sonore (texte et musique) et par son incroyable talent pour superposer plusieurs plans, réels et imaginaires, grâce à un découpage et un montage virtuoses. Cependant Resnais n’est pas un avant-gardiste ordinaire, aux ordres d’un mouvement artistique dogmatique. Ainsi, il n’a pas travaillé avec « l’avant-garde musicale officielle » (Pierre Boulez ou l’école sérielle d’où n’est pratiquement rien sorti pour le spectacle), mais avec Hans Werner Henze (Muriel, L’Amour à mort) et Krzysztof Penderecki (Je t’aime, je t’aime) qui sont des « compositeurs contemporains » appréciés par un large public, mais qui sont très critiqués par les avant-gardistes officiels. Alain Resnais pratique des expérimentations artistiques, par exemple en recourant à des scénarios issus d’un « genre populaire » comme la science-fiction (L’Année dernière à Marienbad et Je t’aime, je t’aime) pour construire des scénarios « non-linéaires » en exploitant des jeux complexes sur le temps. Ou il s’inspire de théories scientifiques ou sociales (Mon oncle d’Amérique, La Vie est un roman). Alors pourquoi ne pas adapter des opérettes ou des pièces de théâtre populaires s’il peut en tirer des expérimentations ?

A l’origine, Resnais n’adaptait pas d’œuvres préexistantes : il commandait des scénarios originaux à Duras, à Robbe-Grillet, à Cayrol, à Jorge Semprun, à Jacques Sternberg (écrivain de science-fiction proche du surréalisme), à Jean Gruault (scénariste passé par le « théâtre de l’absurde »). C’est seulement à partir de 1986 qu’il filme une œuvre préexistante, Mélo, une pièce de Henri Bernstein de 1929. En 1993, pour le double film Smoking / No Smoking, il demande à deux auteurs français qui commençaient à devenir célèbres, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, l’adaptation d’Intimate Exchanges (1982) du dramaturge anglais Alan Ayckbourn. En 2006, il adaptera (avec l’auteur et Jean-Michel Ribes) une autre pièce d’Ayckbourn, pour son film Cœurs. En 1997, Resnais fait écrire par Jaoui et Bacri un scénario original pour On connaît la chanson, mais le film intègre plus de trente-cinq chansons célèbres. En 2003, c’est une opérette des années 20, Pas sur la Bouche (musique de Maurice Yvain, livret d’André Barde) qu’il filme sans scénariste mais avec un conseiller musical (Bruno Fontaine). En 2009, pour Les Herbes folles, il fait adapter par « son double » Alex Reval et par le cinéaste (documentariste) et scénariste Laurent Herbiet un roman préexistant (c’est une nouveauté) de Christian Gailly, un auteur dont il apprécie le phrasé. En 2012, c’est encore Alex Reval et Laurent Herbiet qui adaptent deux pièces de Jean Anouilh, Eurydice (1941) et Cher Antoine (1969) pour Vous n’avez encore rien vu.

Jean Anouilh, auteur à succès et nihiliste

L’avant-gardiste Alain Resnais n’adapte donc pas des « dramaturges avant-gardistes », comme Becket ou Ionesco, mais un homme de théâtre à succès, « classique » et considéré comme  « réactionnaire ». A l’origine (jusqu’aux années 1940), Jean Anouilh était vu comme un disciple de Jean Giraudoux. Tous deux sont auteurs de pièces qui sont des fables, souvent poétiques, où des scénarios modernes servent à illustrer des thèmes éternels : l’Amour-Passion, la Mort, la Liberté. Le ton est tout à la fois distancié et ironique, fantaisiste ou passionné. Les dialogues sont rapides, pimentés de plaisanteries et d’aphorismes. Giraudoux avait eu beaucoup de succès avec ses adaptations de thèmes antiques : Amphytrion 38 (1929), La Guerre de Troie n’aura pas lieu (1935, le ton et le sujet sont dans le titre), Électre (1937). Anouilh marche sur ses pas avec Eurydice (donc le mythe d’Orphée) et Antigone (qui reprend Sophocle).

Mais il ne faut pas confondre Anouilh  avec Giraudoux (qui est plus profond) : Anouilh est plus « noir », plus nihiliste, et il a un système : il met habituellement en scène des conflits violents entre « un jeune » (garçon ou fille) et un « adulte mûr » (femme ou homme). Le jeune est idéaliste, hystérique et torturé, et il vitupère des « discours sur la moralité et l’imbécillité des gens » (je cite Colombe, 1951). L’adulte est un cynique, séducteur et dominant, qui s’accommode du monde réel. Les dénouements renvoient les deux partis dos à dos – c’est ça, le nihilisme. Sur le plan du spectacle, ce thème est très efficace : il donne lieu à des dialogues coups de poing qui oscillent entre la comédie des « pièces roses » et la tragédie des « pièces noires » ; une comédie au ton « boulevardier » peut s’achever en tragédie (suicide). Anouilh a aussi un ton qui est une façon de mimer le langage adolescent, voir enfantin (on jure beaucoup, « en crachant »). Le réel savoir-faire de l’auteur est très apprécié par les comédiens. Aussi de Georges Pitoëff à Jean-Pierre Marielle, de Jean-Louis Barrault à Michel Bouquet ou de Danièle Delorme à Emmanuelle Béart, nombreux sont les comédiens célèbres qui ont adoré jouer Anouilh, et qui ont ainsi remporté de grands succès publics.

C’est Antigone, créée pendant la guerre (février 1944 par André Barsacq, un metteur en scène important) qui inaugure la double réception contradictoire d’Anouilh. Celui-ci n’avait pas fait de déclaration publique « collaborationniste » favorable au nazisme ou à Pétain, mais il publiait dans des journaux collaborationnistes. Or  le jeune public menait la vie frustrée imposée par le régime de Vichy et à l’occupation nazie ; il n’avait habituellement accès qu’aux mauvais spectacles autorisés. Aussi il accueille avec enthousiasme cette pièce où il interprète l’opposition d’Antigone aux lois de Créon comme l’acte de résistance d’une martyre face à un représentant de l’oppression.

Or ce n’est pas du tout la vision des intellectuels engagés dans la Résistance. Écrit anonymement par Claude Roy (poète futur romancier, alors ami d’Aragon), un retentissant article paraît dans la publication la plus importante de la résistance intellectuelle, les Lettres françaises clandestines. On y lit d’abord que « la nouvelle pièce d’Anouilh [est] remarquable quant aux vertus dramatiques et littéraires ». Mais le critique juge ensuite que le personnage principal n’est pas Antigone mais Créon, le tyran séducteur glacé. Mise en scène par un dramaturge nihiliste, Antigone n’est pas une résistante qui sacrifie sa vie, mais une suicidaire : « Si Antigone pouvait vivre, à force de dire « Non » à la vie, elle dirait « oui » à tout. Sa mort n’est pas l’affirmation d’un héroïsme, mais un refus et un suicide. » Le critique précise : « Le chemin qui va du mépris à la soumission, d’un refus total et sans nuances de la vie, à l’agenouillement passif devant la servitude et le mal, nous l’avons déjà vu prendre par quelques uns. » Je résume l’argumentation : si Antigone n’avait pas eu un tempérament suicidaire, elle serait devenue une complice de Créon, donc une alliée du régime de Vichy ; Anouilh développe une « philosophie du désespoir » et de la « complaisance ». Résistante martyre ou hystérique suicidaire ? L’opposition entre ces deux interprétations est absolue. Je ne la développe pas plus (ce serait aisé en considérant les pièces d’après-guerre) ; elle perdure encore aujourd’hui, elle marque les jugements sur Anouilh.

Resnais chez Anouilh

Les pièces adaptées de mythes antiques ont eu des héritières : le sujet et le titre des Mouches (1943) ainsi que l’enfer et son décor d’hôtel de Huit-clos (1944), deux pièces de Jean-Paul Sartre, ont certainement été inspirés par Electre de Giraudoux et par Eurydice d’Anouilh. Pourquoi cette  pièce d’un auteur réputé bourgeois et nihiliste ne tenterait-elle pas à son tour le cinéaste avant-gardiste et de gauche ? Quand Resnais, « cinéaste intellectuel » et rationnel choisit d’adapter une œuvre pré-existante qui n’appartient pas naturellement à son univers légitime (l’avant-garde engagée), c’est qu’il doit bien y avoir une raison. Je reviens à l’opérette qu’il a adaptée en 2003, Pas sur la Bouche, avec un succès à la fois critique et public. On peut supposer que les spectateurs ont été sensibles à son art de la mise en scène, à la fluidité de ses mouvements d’appareil, à la rapidité de son montage très complexe, à la qualité de l’interprétation. Mais pourquoi Resnais a-t-il choisi une opérette d’un compositeur encore un peu connu et d’un dramaturge largement oublié ? C’est qu’André Barde avait bien senti une certaine sensibilité de l’époque, celle qui concernait la « guerre des sexes ». Dans cette histoire s’affrontent des hommes dominateurs et des femmes apparemment soumises. Les hommes sont persuadés qu’ils imposent leurs désirs aux femmes. Les hommes croient choisir, mais si on suit bien le déroulement des épisodes et leurs conclusions, en fait ce sont les trois femmes qui imposent leurs vrais désirs aux hommes trop arrogants. Le personnage principal de l’opérette était joué par Sabine Azéma, la compagne de Resnais qui joue dans ses films depuis 1983. Or la comédienne vient de la scène (élève d’Antoine Vitez) et elle a connu son premier grand rôle à 25 ans en 1974 dans une « pièce grinçante » d’Anouilh, La Valse des Toréadors.

Alain Resnais a assisté, dit-il, à la création d’une vingtaine de pièces d’Anouilh. En 1941 (il avait 19 ans), il a vu et revu Eurydice avec une violente émotion. Le dossier de presse de son dernier film nous apprend que quatre importants comédiens de ce film ont joué Anouilh sur scène : Sabine Azéma, Pierre Arditi, Anny Duperey, Lambert Wilson. Bref, les acteurs aiment dire les répliques du théâtre d’Anouilh, le public aime y trouver sa dose de divertissement et d’émotion, et Alain Resnais appartient au public qui aime ce théâtre. J’ai déjà dit à propos de Je t’aime, je t’aime que Resnais a rendu hommage à un genre qu’il aime, la science-fiction. Il aime aussi le fantastique, et il a fait des repérages pour une adaptation (non réalisée) d’un Harry Dickson d’après l’écrivain belge Jean Ray. Alain Resnais, le « pur cinéaste » souvent considéré comme un « formaliste abstrait et intellectuel mais engagé », rend aussi hommage à un « genre réactionnaire mais populaire » (le théâtre de Jean Anouilh) et à des artistes (les acteurs) qui lui ont donné beaucoup de plaisir tout au long de sa vie, depuis plus de soixante-dix ans.

Et quand ils eurent passé le pont, les fantômes

Le mot « fantômes » revient plusieurs fois dans le film de Resnais, et des spectateurs sensibles ont été mis mal à l’aise par ce film étrange et funèbre qu’est Vous n’avez encore rien vu. Resnais a toujours fait des films hors-normes, mais c’est la première fois qu’il le fait sur la base du théâtre d’un auteur comme Anouilh. Il prend deux pièces de cet auteur, et il les fusionne à sa façon. De Cher Antoine, une « pièce baroque », Resnais conserve seulement la structure : Antoine, un auteur de pièce à succès, utilise sa mort pour convoquer chez lui de « chers amis ». Chez Resnais, ce sont des acteurs qui viennent sous leur propre noms – Azéma, Arditi, Piccoli, Consigny, Wilson, Amalric, Girardot, etc. Ils jouent alors le rôle des acteurs qui ont créé, puis joué ou rejoué la pièce Eurydice (une « pièce noire ») d’Antoine. Post mortem, Antoine leur demande de juger si la captation cinématographique d’une mise en scène par une très jeune troupe « moderne », La Colombe (terme par lequel Anouilh qualifie les « jeunes filles » dans toutes ses pièces…) les convainc : autorisent-ils cette troupe à reprendre la pièce – sous-entendu : Eurydice est-elle toujours une bonne pièce ? Antoine passera-t-il à la postérité ? Devant le film (réalisé par le cinéaste Bruno Podalydès), les acteurs revivent leur passé de comédiens.

Resnais se livre alors à un jeu prodigieux sur les passages entre les différents plans. J’en énumère  quelques uns : la pièce jouée par les jeunes acteurs ; la projection de sa captation sur un écran ; la manipulation des deux couples d’acteurs (Azéma-Arditi et Consigny-Wilson) qui ont joué les rôles d’Eurydice et d’Orphée jadis et naguère, et qui s’identifient à nouveau à leurs rôles ; les acteurs qui rejouent leurs rôles d’abord dans le décor de l’impressionnante demeure d’Antoine (prendre impressionnante au second degré : la salle est grande, structurée, mais elle est filmée étrangement), puis qui les rejouent dans les décors (réalistes, classiques) qui auraient pu être ceux de la pièce au théâtre (ou plutôt, au cinéma…) ; la position des acteurs qui changent constamment en fonction de la mise en scène de ces réminiscences de la pièce ; la salle de réception de la demeure d’Antoine qui s’ouvre parfois sur la campagne environnante, et parfois sur la gare ou l’hôtel où se déroule l’action de la pièce Eurydice ; le couple Azéma-Arditi qui est parfois remplacé par le couple Consigny-Wilson grâce aux vertus d’un subtil et autoritaire montage. Un spectateur idéal doit être  attentif à tous ces jeux formels.

Évidemment, les acteurs, rejouant Eurydice, disent des dialogues d’Anouilh. Ceux-ci sont « déconstruits » par ce génie du montage visuel et sonore qu’est Resnais, et les mêmes phrases peuvent être dites plusieurs fois, en alterné ou en surimpression (comme des images). C’est donc une réécriture du texte d’Anouilh par Resnais. J’observe que les dialogues originaux d’Anouilh sont souvent marqués par un esprit « boulevardier » et le goût des « bons mots misanthropes » : tout cela est gommé par les adaptateurs. Resnais conserve les dialogues passionnés d’Eurydice sur l’amour et la mort, et les acteurs les disent en s’y investissant complètement. Bien sûr les limites propres à la pensée et à l’esthétique d’Anouilh restent encore présentes dans ce qui subsiste de ses dialogues. Orphée, même joué avec leurs grands talents par Pierre Arditi ou Lambert Wilson, reste un suicidaire : « je t’aime trop pour vivre » s’écrie-t-il avant de regarder Eurydice pour la faire mourir une seconde fois. Même jouée (sublimement) par Sabine Azéma et Anne Consigny, Eurydice reste une « colombe » qui a eu trop d’amants  – c’est-à-dire deux : c’est ça qu’Orphée ne peut pas supporter, et Anouilh semble bien traiter ce thème au premier degré.

Mais Resnais filme les couples avec un amour profond, et un magnifique sens des lumières. Cependant il faut comprendre pourquoi certains spectateurs sont troublés : Azéma et Arditi (nés en 1949 et 1944) sont des acteurs doués d’un énorme charisme, mais ils n’ont plus l’âge des rôles (Eurydice et Orphée sont de très jeunes amants). Or Resnais (qui a quatre-vingt dix ans) les filme comme il les voit : jeunes, beaux, passionnés. Le cinéaste filme l’implacabilité du temps, aussi le ton funèbre de son film de fantômes a de bien lourdes significations. Il illustre de façon très forte et très moderne la classique rencontre de l’amour et de la mort. Certes, le film est parfois troublant, mais il est surtout très émouvant.

190 réflexions au sujet de « Les Fantômes d’Alain Resnais revisitent le cénotaphe de Jean Anouilh »

  1. Ping : Un cave peut-il flinguer Les Tontons flingueurs ? Albert Simonin, Georges Lautner, Michel Audiard, Clarence Weff et Cie (5) Y a un cadavre dans la contrebasse | Brasil Azur

  2. Ping : core products

  3. Ping : KSS Audio London

  4. Ping : Floyd

  5. Ping : bobby

  6. Ping : Duane

  7. Ping : Salvador

  8. Ping : carlos

  9. Ping : claude

  10. Ping : Gerald

  11. Ping : Chad

  12. Ping : derrick

  13. Ping : robert

  14. Ping : android hack

  15. Ping : tyrone

  16. Ping : mario

  17. Ping : Edwin

  18. Ping : palacevip

  19. Ping : hampton bay fan

  20. Ping : hamptonbaystoreonline.com

  21. Ping : hamptonbaylightingsolutions

  22. Ping : important site

  23. Ping : what is multi level marketing

  24. Ping : motels for sale

  25. Ping : commercial listings

  26. Ping : Commercial Real Estate Tucson

  27. Ping : Miami commercial property for sale

  28. Ping : lewis

  29. Ping : https://twitter.com/mrhanks007

  30. Ping : hampton bay ceiling fans

  31. Ping : hampton bay ceiling lighting fans

  32. Ping : hampton bay lighting

  33. Ping : hampton bay lighting fans

  34. Ping : tinamai.dk

  35. Ping : http://businesspurpose.livejournal.com/114078.html

  36. Ping : hampton bay lighting and fans company online

  37. Ping : http://idleexperts.com/public/article/index/id/44498

  38. Ping : hampton bay company

  39. Ping : https://app.box.com/s/wr7h7dyardy4wt57sl76rjp2mwr60p4q

  40. Ping : hampton bay online company

  41. Ping : http://www.jeteye.com/jetpak/c46ea456-2283-46c9-bec2-064b40e0a9c6

  42. Ping : hampton bay online

  43. Ping : hampton bay lighting fans company

  44. Ping : http://youmob.com/mob.aspx?mob=http://hamptonbaylightingfans4u.com

  45. Ping : Oleg Vorobyov is a scammer, do not pay on odesk

  46. Ping : Carlos

  47. Ping : friv 45 games

  48. Ping : friv games online

  49. Ping : friv games online

  50. Ping : http://www.proskore.com/pressrelease.cfm?PRID=216319

  51. Ping : angry birds games online go

  52. Ping : mp3songskull

  53. Ping : http://www.idealstandardpolska.info

  54. Ping : hampton bay fan

  55. Ping : http://copytaste.com/f9140

  56. Ping : tom

  57. Ping : subway surfer

  58. Ping : http://www.nsantoyo.artapsu.com/blog/members/paulshorts5/activity/276335/

  59. Ping : hampton bay lighting

  60. Ping : http://taniaaguilar.biz/members/fathergrass1/activity/30220/

  61. Ping : hampton bay fans

  62. Ping : hampton bay lighting fans

  63. Ping : hampton bay lighting ceiling fans

  64. Ping : hampton bay lighting ceiling fans

  65. Ping : http://www.slideshare.net/slideshow/embed_code/44106864

  66. Ping : https://twitter.com/webjamfeed/status/561552367796379649

  67. Ping : chota bheem games

  68. Ping : chota bheem games

  69. Ping : http://maracapike27.soup.io/post/530604107/Hampton-bay-lighting-ceiling-and-fans-company

  70. Ping : http://www.gaiaonline.com/journal/?mode=view&post_id=35944029&u=37719555

  71. Ping : http://www.patgreen.com/users/j4LYDQw2

  72. Ping : http://www.myvideo.de/mitglieder/doctorluke78

  73. Ping : http://www.last.fm/user/doctorvon36

  74. Ping : http://paparoach.com/users/BUGsDN8L

  75. Ping : http://www.blogabond.com/tradekory58

  76. Ping : http://www.nexopia.com/users/foamluke41/blog/1-hampton-bay-lighting-ceiling-and-fans-company-online

  77. Ping : http://www.zedge.net/profile/gearchas11

  78. Ping : pogo jump games launch new

  79. Ping : chota bheem cartoon games

  80. Ping : office buildings

  81. Ping : troy

  82. Ping : http://dragoncitygame.livejournal.com/550.html

  83. Ping : Glen

  84. Ping : fans by hampton bay

  85. Ping : http://christianlife.com/surprise-home-makeover-sweet-says-end-really-blew-away

  86. Ping : hampton bay

  87. Ping : http://vivoazzurro.it/hall-of-fame-2/alla-memoria

  88. Ping : http://www.washingtoncitypaper.com/blogs/housingcomplex/2015/02/12/city-gives-up-on-public-buildings-as-d-c-general-replacement

  89. Ping : http://www.superpstore.com/links/links.htm

  90. Ping : hampton bay lighting fans online

  91. Ping : hampton bay lighting fans online

  92. Ping : http://me.zing.vn/zb/dt/causecord6/21656309

  93. Ping : chota bheem cartoon games

  94. Ping : new chota bheem games

  95. Ping : new chota bheem games

  96. Ping : http://ivansmirnov.com/video

  97. Ping : http://www.streetfire.net/profile/gearpike90.htm

  98. Ping : http://issuu.com/newsaktuelles79/docs/142400848054e0a520d4a4a

  99. Ping : http://bobsalzman06869672.pen.io

  100. Ping : http://terencemaynez6930.jimdo.com/2015/02/15/incredible-ideas-for-your-next-home-improvement-project

  101. Ping : http://www.scribd.com/doc/255830806/No-Nonsense-Advice-And-Ideas-For-Home-Improvement-Projects

  102. Ping : friv 45

  103. Ping : friv 45

  104. Ping : http://copytaste.com/p9150

  105. Ping : http://pinarticle.webs.com/apps/blog/show/43079372-free-internet-games

  106. Ping : http://carolinaliar.com/users/amxegiOh

  107. Ping : http://scriptogr.am/saltdate94/post/playing-games-the-perfect-remedy-for-boredom

  108. Ping : http://taniaaguilar.biz/members/stageiraq3/activity/25574

  109. Ping : http://filmow.com/usuario/burlspade90

  110. Ping : http://pr-gb.com/index.php?option=com_content&task=view&id=672455&Itemid=75

  111. Ping : http://www.forpressrelease.com/~forpress/forpressrelease-338696-online-game-store-friv-45-presents-bunch-of-free-genuine-game-for-ultimate-game-geeks.html

  112. Ping : http://www.mattgranger.com/community/index.php?p=/discussion/35139/playing-online-flash-games-the-perfect-treatment-for-boredom/p1

  113. Ping : http://www.nsantoyo.artapsu.com/blog/members/oxlist2/activity/261618

  114. Ping : http://bc.vc/rhTAKD

  115. Ping : https://tr.im/6EtdY

  116. Ping : http://x.co/7sA8t

  117. Ping : http://rdd.me/3ns3kff0

  118. Ping : http://bit.ly/18Mptpz

  119. Ping : http://ow.ly/JTYoR

  120. Ping : https://tr.im/hTaSn

  121. Ping : http://x.co/7uITh

  122. Ping : http://ow.ly/K5kjK

  123. Ping : http://www.pilulo.us/53hx3yp2xx

  124. Ping : http://smartify.se/rD

  125. Ping : http://bit.ly/1C1htxQ

  126. Ping : hampton bay light

  127. Ping : hampton bay light

  128. Ping : chota bheem

  129. Ping : http://suo.im/fdb5h

  130. Ping : http://mbcurl.me/11QQM

  131. Ping : http://dyi.li/6cT

  132. Ping : http://bit.ly/1zpvI7H

  133. Ping : http://burl.be/6k8

  134. Ping : http://iny.io/oH

  135. Ping : http://bc.vc/7Wdv53

  136. Ping : hampton bay lighting accessories

  137. Ping : hampton bay lighting accessories

  138. Ping : hampton bay lighting accesories

  139. Ping : hampton bay lighting accesories

  140. Ping : hampton bay fans 2

  141. Ping : hampton bay 2

  142. Ping : hampton bay fans

  143. Ping : hampton bay light 2

  144. Ping : hampton bay lighting accessorie

  145. Ping : hampton bay lighting accessorie

  146. Ping : hampton bay fans product review

  147. Ping : hampton bay fans product review

  148. Ping : hampton bay ceiling fans

  149. Ping : hvac technician jobs guide

  150. Ping : Blue Coaster33

  151. Ping : watch movies online

  152. Ping : streaming movies

  153. Ping : free movie downloads

  154. Ping : free movie downloads

  155. Ping : tv online, online tv

  156. Ping : stream movies

  157. Ping : stream movies

  158. Ping : Veruca james having assfuck bang-out getting her butt stuffed rigid

  159. Ping : DIRECTV

  160. Ping : great prices on DIRECTV

  161. Ping : parking

  162. Ping : lan penge nu uden sikkerhed

  163. Ping : xnxx

  164. Ping : lan nu

  165. Ping : car parking

  166. Ping : laan penge

  167. Ping : laane penge nu

  168. Ping : water ionizers

  169. Ping : alkaline water machine

  170. Ping : water ionizer loan

  171. Ping : pay per day loan plans

  172. Ping : what google did to me

  173. Ping : j memoli electricians

  174. Ping : locksmith rock hill sc

  175. Ping : locksmith dallas oregon

  176. Ping : plumbing repair

  177. Ping : house blue

  178. Ping : http://www.friv45games.com

  179. Ping : http://hamptonbayceilingfans4u.com

  180. Ping : temple run

  181. Ping : read more here

  182. Ping : industrial electrician jobs available

  183. Ping : water ionizer

  184. Ping : http://www.palacevip.com

  185. Ping : pay per day loans plan

  186. Ping : water ionizer loans

  187. Ping : view more

  188. Ping : http://webkingz.camkingz.com/

  189. Ping : over here

  190. Ping : weblink