Cette rubrique, « Éclats de Dires 2015 » prolonge les « Éclats de Dires » publiés pendant les années 2014 et 2013. Elle continue d’accueillir de petites infos ou constructions culturelles mises en place par les Lecteurs et visiteurs de tous âges de ce site.

Elles peuvent concerner une nouvelle de l’actualité qui les ait frappés, en France et/ou au Brésil, une phrase d’un livre qui les ait émus ou fait réfléchir, une astuce de cuisine qu’ils aient trouvé géniale, une exposition à voir absolument, un film qui les ait intéressés, une pièce de théâtre, une musique, un paysage, une étoile,…

Des « Dires », donc, qui, généreusement partagés en mots ou en couleurs, puissent contribuer à la diffusion éclatante de la culture…

Chacun sera signé par son auteur.

 

« LA LUMIÈRE DOIT GAGNER SUR L’OBSCURANTISME »


 

 

Christine Chamson
http://www.behance.net/christine-chamson
http://www.artistescontemporains.org/Christine-Chamson,6770.html

 

  __________

 

20 novembre

 
Feuillages d’Automne
 




 

En automne, la feuille rousse devient folle
elle guinche, elle tourne, elle vole, c’est drôle…
Hamdibey
 

 

 

 

Pourquoi moi ????
doit se dire en tombant la première feuille qu’un arbre lâche à l’automne…
Grégoire Lacroix

 



 

En automne, la vigne vierge rougit face aux arbres qui se dénudent…
Sylvain Tesson

 

 

 

Malou de Alberti

 

 

__________

9 octobre

 

Les bouteilles de vin font 75 centilitres et non un litre.
D’où vient cette exception ?

 

 

La contenance de la bouteille de vin a été standardisée au 19ème siècle et, depuis, les théories les plus folles sont nées de cette mesure singulière.

Cela correspondrait à :

– La capacité pulmonaire d’un souffleur de verre ;

– La consommation moyenne lors d’un repas ;

– Une meilleure façon de conserver le vin ;

– Une facilité de transport.

La réponse n’est dans aucune de ces théories, et encore moins dans la législation française ou européenne.

Il s’agit simplement d’une organisation pratique et historique.

Au 19ème siècle, les principaux clients des viticoles français étaient les Anglais.

Or, nos voisins britanniques n’ont jamais eu le même système de mesure que nous.

Leur unité appelé « gallon impérial » valait précisément 4,54609 litres.

Pour éviter un casse-tête dans la conversion, ils transportaient le Bordeaux en barriques de 225 litres, soit 50 gallons, en arrondissant.

Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75 centilitres.

Or, 300 est un chiffre plus aisé pour faire des calculs que 225.

On avait donc : 1 barrique, 50 gallons, 300 bouteilles.

Ainsi un gallon valait 6 bouteilles.

C’est d’ailleurs pourquoi, aujourd’hui encore, les caisses de vin sont la plupart du temps vendues par 6 ou 12 bouteilles.

Voilà….et ne me remerciez pas car, depuis le temps que vous buvez du vin, et du champagne…

Vous auriez dû le savoir !

 

Proposé par Claudette Lenfant

 
__________

30 septembre
 
Modèle vivant !
 

Photo prise par Filomena

__________

15 septembre
 
Nice autrement !
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Malou de Alberti

__________

31 août
 
Un ou une ordinateur ?
 

Une enseignante francophone expliquait à sa classe que dans la langue française, les noms, contrairement à l’anglais, sont désignés au masculin et au féminin.

Par exemple : Maison est féminin… une maison; crayon par contre est masculin… un crayon.

 

Un élève demanda à l’enseignante de quel genre est donc le nom ordinateur.

Au lieu de donner la réponse, l’enseignante a séparé la classe en deux groupes, garçons et filles, leur demandant de décider eux-mêmes si ordinateur est masculin ou féminin.

Elle a demandé à chaque groupe de donner 4 bonnes raisons pour appuyer sa recommandation.

 

Les garçons ont décidé à l’unanimité que ordinateur est effectivement du genre féminin (Une ordinateur) parce que :

1. Personne d’autre que son créateur ne comprend sa logique intérieure;

2. Le langage de base que les ordinateurs utilisent avec d’autres ordinateurs est incompréhensible pour quiconque;

3. Même la plus petite erreur est conservée en mémoire à long terme pour être ramenée à la surface plus tard;

4. Aussitôt que vous utilisez régulièrement une ordinateur, vous vous exposez à dépenser la moitié de votre salaire pour acheter des accessoires pour elle.

 

Le groupe de filles, toutefois, a conclu que l’ordinateur est de genre masculin (Un ordinateur) parce que :

1. Afin d’accomplir quoi que ce soit avec lui, tu dois l’allumer;

2. Il est bourré de matériel de base, mais ne peut penser par lui-même;

3. Il est censé régler beaucoup de problèmes, mais la moitié du temps, c’est lui le problème ;

4. Aussitôt que tu en utilises un régulièrement, tu te rends compte que si tu avais attendu un peu, tu aurais obtenu un meilleur modèle.

 

Les filles ont gagné.

 

 

Proposé par Claudette Lenfant

__________

26 août
 
Femmes Fleurs
 

 

 

 

Photos Amira Fritz

__________

15 juillet
 
C’est la crise … mais joliment dit !…
 
Les problèmes des boulangers sont croissants…
Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak,
les éleveurs de volailles se font plumer,
les éleveurs de chiens sont aux abois,
les pêcheurs haussent le ton !
Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde,
tandis que les céréaliers sont  sur la paille.
Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression,
les viticulteurs trinquent.
Heureusement, les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile
et certains plombiers prennent carrément la fuite.
Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent,
dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.
Chez EDF, les syndicats sont sous tension,
mais la direction ne semble pas au courant.
Les cheminots voudraient garder leur train de vie,
mais la crise est arrivée sans crier gare,
alors… les veilleurs de nuit, eux, vivent au jour le jour.
Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied,
les croupiers jouent le tout pour le tout,
les dessinateurs font grise mine,
les militaires partent en retraite,
les imprimeurs dépriment
et les météorologistes sont en dépression.
Les prostituées se retrouvent à la rue.
Amis, c’est vraiment une mauvaise passe.
Mais rarement les banquiers perdent au change…

 

Proposé par Claudette Lenfant

__________

7 juillet
 
Quand soudain …
 
J’ai entendu murmurer
dans un froissement d’ailes …
Que lorsqu’un individu meurt
sur la terre
Ses qualités, ses belles pensées
se transforment …
En pétales, étamines ou pistils
Ou même carrément en fleurs
Quand le temps est très lumineux …..
 
 René BRUNO

 

 

 

 

 

Proposé par Malou

__________

17 juin
 
La Fête de Yemanjá
 
Du 3 au 5 juillet 2015

Événement organisé tous les ans par l’association Brasuca Show, créée en 2003, qui met en valeur le culte des « orixás », divinités afro-brésiliennes. Dans cette mythologie, Yemanjá est la déesse de la mer.

 

À souligner, au programme de cette année :

 

Samedi 4 juillet 9h30-12h : Conférence au MAMAC

 

  • Approche anthropologique par Arnaud Halloy, auteur du livre « Divinités incarnées ».
  • Approche pratique et pragmatique de la mythologie des orixás et du culte afro-brésilien par Babalorixa Anderson Argolo.

Inscription en ligne pour cette conférence sur https://fetedeyemanja.wordpress.com/

Dimanche 5 juillet 9h -18h : Place Masséna

Le Grand Défilé

Marché Multiculturel : stands pour commercialiser produits et services.
Programmation musicale gratuite et ouverte au grand public toute la journée.

 
__________

7 juin
 

Le français… une langue animale…
Billet d’humour de Jean D’Ormesson

 

« Myope comme une taupe», «rusé comme un renard», «serrés comme des sardines»… les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine, ils sont partout.

La preuve : que vous soyez fier comme un coq, fort comme un bœuf, têtu comme un âne, malin comme un singe ou simplement un chaud lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.

Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un paon et frais comme un gardon et là, … pas un chat ! Vous faites le pied de grue, vous demandant si cette bécasse vous a réellement posé un lapin. Il y a anguille sous roche et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon, vous l’a certifié : cette poule a du chien, une vraie panthère! C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un chien.

Vous êtes prêt à gueuler comme un putois quand finalement la fine mouche arrive. Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard. Sauf que la fameuse souris, malgré son cou de cygne et sa crinière de lion est en fait aussi plate qu’une limande, myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une baleine. Une vraie peau de vache, quoi ! Et vous, vous êtes fait comme un rat. Vous roulez des yeux de merlan frit, vous êtes rouge comme une écrevisse, mais vous restez muet comme une carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du coq à l’âne et finissez par noyer le poisson.

Vous avez le cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser des larmes de crocodile, c’est selon). Vous finissez par prendre le taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de cheval qui vous permet de filer comme un lièvre. C’est pas que vous êtes une poule mouillée, vous ne voulez pas être le dindon de la farce. Vous avez beau être doux comme un agneau sous vos airs d’ours mal léché, faut pas vous prendre pour un pigeon car vous pourriez devenir le loup dans la bergerie. Et puis, ç’aurait servi à quoi de se regarder comme des chiens de faïence.

Après tout, revenons à nos moutons : vous avez maintenant une faim de loup, l’envie de dormir comme un loir et surtout vous avez d’autres chats à fouetter.

 

 Proposé par Claudette Lenfant

__________

11 Mai
 
Est-ce un caméléon ? 
 
Regardez bien cette image en plein écran…
 

 Proposé par Malou

 
__________

31 Mars

 

 

 Proposé par Malou

__________

21 mars

Films brésiliens au Cinéma Mercury – Nice

Le Garçon et le monde : mercredi 25 mars, 18h et 20h

Hautes Terres : samedi 28 mars, 18h et 20h

Fleurs rares : lundi 30 mars, 18h et 20h

São  Bernardo : mardi 31 mars, 18h et 20h

 

__________

15 février

C’est gai comme un costume de Carnaval !

 

Je l’ai fait avec uniquement des enveloppes de bonbons et chocolats ……   tout ceci pour te demander de mettre de côté les papiers de tes gourmandises !!!

Malou de Alberti

 

__________

8 février

La langue de Molière

Comment pourrait-on écrire cette phrase:

 

« Dans une main, j’ai un VER de terre et dans l’autre, un VERRE d’eau. J’ouvre les deux mains et… les deux VER…. (?!) tombent. »

Comment faudrait-il écrire: « VER………………. », …à votre avis?

 

Alors ? mais il y a mieux….

 

En français : deux mots composés des mêmes lettres se  prononcent toujours de la même façon !
En êtes-vous bien sûr ? Et bien non.

On appelle ceci des « homographes » non homophones, car ces mots s’écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens … Pauvres étrangers qui apprennent le français !

 

Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes ! (Homographes non homophones)  …

Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis. Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont  cassé les fils. Je suis content qu’ils vous content cette histoire. Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier, ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent. Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent. Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent. Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient. Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.

 

Voyons aussi aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation  (Homographes homophones) :

 

Cette dame qui dame le sol Je vais d’abord te dire qu’elle est d’abord agréable. À Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque. Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue. On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs. En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché, je ne pense pas qu’il faille relever la faille de mon raisonnement.

 

Voici l’exemple le plus extraordinaire de la langue française (mots de sens différents mais de prononciation identique) :

le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté
À propos, je n’ai pas réussi à trouver la solution de la première énigme grammaticale ….

Mais la langue française offre une solution très élégante en écrivant:

 

« Dans une main, j’ai un VER de terre et dans l’autre, un VERRE d’eau. J’ouvre les deux mains et… les deux  tombent. »

 

Proposé par Claudette Lenfant

__________

30 janvier

BEBOP NO CHORO 2015

Samedi 7 février à 20h30
CAL Saint Augustin

Un spectacle de très grande qualité, qui réunit sur scène une dizaine de musiciens particulièrement talentueux !!
Pour les amoureux de Jazz et de Choro, qui ont sans doute rêvé d’assister un jour à la fusion de ces deux styles musicaux majeurs, voilà  » Bebop No Choro » : une pure merveille !

Bebop No Choro est né à Nice de la rencontre de Fernando ALVES, musicien et compositeur venue de Rio De Janeiro, avec Sébastien CHAUMONT, fameux saxophoniste et véritable Beboper.

Une section de cuivres de haut vol, constituée de Sébastien CHAUMONT et  Manu CARRÉ aux saxophones, Bela LORANT au trombone et Philippe GIULI à la trompette expose et harmonise les compositions de Fernando.

Du côté des cordes, Linus OLSSON, guitare, et Pascal BALESTRA, cavaquinho, rejoignent Fernando ALVES à la guitare.  Ils produisent rythmes et harmonies typiquement brésiliens.

Une section rythmique hors-pair composée de Jean-Marc JAFET à la  basse, Max MIGUEL à la batterie et Jean-Luc DANNA aux percussions, vient définitivement enflammer le Bebop No Choro.

À propos du Bebop No Choro (Brasilazur 2013) : “On y a atteint les limites de l’émotion et de la synergie musicale ! Même les non-initiés ont ce soir,  été secoués par ces dix musiciens de grand talent qui ont produit à Nice une synthèse sonore que peu de grands festivals connaissent ! ‘’

 

Réservations : 06 67 53 59 17 ou lesalizes06@wanadoo.fr
En ligne : https://www.weezevent.com/bebop-no-choro-2
Entrée : 12 €

Sur place : un grand parking !

 

__________

25 janvier

 

Des flamands rose… en Corse !

 

Sur la plage de Saint Cyprien…

 

 

 

 

 

Photos prises par Olivier
Proposées par Claudette Lenfant

 

__________

15 Janvier

 

 

Proposé par Malou

 

__________